Avoir une bonne santé bucco-dentaire commence par des habitudes d’hygiène bien implantées dans votre quotidien. Consulter un dentiste est également nécessaire pour remédier aux problèmes dès leur apparition. Cependant, les soins sont relativement onéreux. Le choix d’une mutuelle dentaire est alors décisif.

Qu’est-ce qu’une mutuelle dentaire ?

Alors que la sécurité sociale couvre en grande partie la majorité des soins médicaux, les frais dentaires ne vous permettent pas d’obtenir un remboursement. Dans certains cas, la prise en charge est possible mais ne présente qu’une couverture relativement basse. Vous devez alors choisir une bonne mutuelle dentaire pour que vos visites chez le dentiste soient toujours accessibles. De nos jours, avoir une bonne dentition n’est pas un luxe. Certains domaines professionnels accordent une importance capitale à l’apparence. Si vous n’obéissez pas à un profil particulièrement soigné, vous ne serez pas éligible à certains emplois comme ceux qui impliquent un rapport avec les clients. Pour toutes ces raisons, le recours à une mutuelle pour le remboursement de frais dentaire est essentiel. Face à cette forte demande, de nombreuses formules ont vu le jour essayant de répondre à tous les besoins en tenant compte de leur diversité. Il ne faut donc pas se diriger tête baissée vers une complémentaire santé en particulier. Il vaut mieux comparer les différentes mutuelles disponibles pour trouver les meilleurs taux de mensualités pour vos remboursements ainsi que la couverture la plus complète. À noter : Utilisez les comparatifs en ligne pour sélectionner la mutuelle de frais dentaires qui correspond le mieux à vos attentes.

Comment choisir votre mutuelle sans vous tromper ?

Avant même de comparer les offres disponibles sur le marché des complémentaires santé, commencez d’abord par identifier vos besoins de manière claire et exhaustive. Si vous n’avez pas de problème particulier et que vous n’effectuez pas de visites à répétition chez le dentiste, vous pouvez opter pour une mutuelle remboursant à 100 % les frais dentaires. Cette formule est suffisante en cas d’apparition de caries de temps à autre. En revanche, si vous avez de vrais problèmes d’orthodontie, vos visites chez le dentiste seront plus fréquentes. Dans ce cas, il est vivement recommandé de souscrire à une mutuelle dentaire couvrant des frais dentaires importants. Ensuite, choisissez une poignée de mutuelles qui semblent correspondre à vos attentes. Demandez-leur un devis et prenez le temps de bien l’examiner. Vous pouvez utiliser, par la suite, un comparateur pour trouver la formule qu’il vous faut et réaliser des économies considérables. À savoir : De nombreuses mutuelles cherchent pour vous les meilleures adresses de dentistes : ceux qui affichent les tarifs les moins chers du marché. Elles proposent également un service supplémentaire qui consiste à analyser vos devis et à calculer vos remboursements.

Des astuces peu connues pour trouver la mutuelle qu’il vous faut

Même après avoir bien examiné vos devis, vous pouvez toutefois rater le choix de votre mutuelle. Vous devez alors tenir compte d’autres paramètres pour sortir toujours gagnant :

  • Choisissez une mutuelle sans délai de carence pour ne pas avoir à vous soumettre à une période où vous payez vos mensualités sans bénéficier de l’ensemble des prestations auxquelles vous avez droit.
  • Si votre budget vous le permet, préférez une formule de soins sans plafond.
  • Utilisez le système de géo-localisation afin de repérer les dentistes conventionnés au service du tiers-payant et affichant les meilleurs tarifs.
  • Améliorez votre taux de prise en charge en optant pour une mutuelle spéciale dentaire proposant une répartition de vos soins sur 2 ans.

Les mutuelles dentaires Cocoon proposent des formules de remboursement et de prise en charge complètes pour tous vos soins dentaires avec la possibilité de souscrire à une offre optimum et premium. A noter : Rappelons que l’assurance maladie couvre uniquement 70 % de la base conventionnelle de soins dentaires. Ainsi, même si les prestations médicales sont couvertes à 100 % par la SS, la partie restante dépasse largement ce remboursement.