Les prothèses dentaires sont prises en charge par la sécurité sociale sous certaines conditions, à 70% sur la base du tarif conventionnel. Pour bénéficier d’une couverture optimale, la souscription d’une assurance complémentaire s’avère indispensable, notamment si les besoins sont réels. Mais comment calculer le remboursement dans ce cas ?

Le remboursement des prothèses dentaires par la sécurité sociale comme dit précédemment, le taux appliqué est de 70%. Mais la base de remboursement est limité à :

  • 107,5 euros pour une couronne, qui est donc de 75,25 euros. La condition est que les dents sont en mauvais états et la couronne doit avoir une base métallique. Attention ! Les couronnes en céramique sont exclues
  • 122,55 euros pour un Inlay-Core, qui est alors de 85,78 euros
  • 144,05 euros, soit 100,83 euros pour un Ilay-core à clavette
  • 64,5 euros, soit 45,15 euros pour un appareil dentaire de 1 à 3 dents
  • 182,50 euros pour un appareil dentaire complet de 14 dents, soit 127,75 euros
  • et 195,65 euros de remboursement effectif pour un bridge remarque : Les prothèses de luxe ne sont pas couvertes.

Remarque : Le nouveau remboursement prévoit une couverture jusqu’à 100% dès 2020

La prise en charge des mutuelles dentaires

La mutuelle dentaire est là pour compléter les remboursements de la sécurité sociale. Les formules sont actuellement de plus en plus intéressantes avec des cotisations favorables, selon l’établissement. À part les prothèses dentaires qui bénéficient d’une couverture plus ou moins complète, les implants dentaires sont également pris en charge avec des taux élevés. De ce fait, pour réduire les dépenses liées aux soins dentaires, la souscription d’une complémentaire santé peut être avantageuse sur tous les niveaux.

Exemple 1 : Pour un implant qui est hors nomenclature pour la sécurité sociale, le patient peut être couvert partiellement ou totalement selon le forfait choisi.

Exemple 2 : Pour la pose d’une couronne, l’assurance maladie ne paie qu’à hauteur de 75,25 euros. Ainsi, le reste sera à la charge du travailleur. Cependant, avec une mutuelle dentaire, il sera remboursé selon le taux appliqué par la compagnie.

Les conditions pour bénéficier d’une couverture optimale

Il est à noter que les mutuelles santé n’offrent pas les mêmes garanties. De la sorte, il est essentiel de demander plusieurs devis car les écarts peuvent être importants pour le meme forfait. Si vous manquez de temps, utilisez un comparateur. C’est simple et gratuit ! En quelques minutes, vous pourrez accéder à un large panel de formules proposées par plusieurs professionnels du métier. En tout cas, pour déterminer la bonne mutuelle, plusieurs éléments sont à vérifier, à savoir :

  • le taux de remboursement
  • les garanties
  • les types de soins pris en charge
  • le délai de carence
  • l’exclusion
  • et les autres conditions