Au moins une fois par an, vous devez consulter un dentiste pour vérifier l’état de vos dents. Bien sûr, la Sécurité Sociale rembourse une part des frais. Mais est-ce vraiment suffisant ? Nous allons vous fournir toutes les informations à connaitre concernant les différents types de remboursements afin d’éviter les mauvaises surprises plus tard.

Les soins courants pris en charge par la Sécurité Sociale

Les soins conservateurs et les actes chirurgicaux sont remboursés par la Sécurité. Il peut s’agir d’extraction dentaire, de détartrage, d’obturation d’une carie, d’élimination de plaque, d’orthodontie pour les enfants de moins de 16 ans, etc. Le remboursement des prothèses est aussi possible. Cependant, les actes nomenclatures comme les implants dentaires sont exclus. La Sécurité Sociale prend pour base sa Base de remboursement ou BR qui est de 70%. La règle ? Consulter un médecin conventionné.

Attention ! Il est très important de se référer au tarif conventionnel pour déterminer le montant maximum remboursable. Néanmoins, dans certains cas, le dépassement d’honoraires est accepté.

Exemple : la base de remboursement d’une couronne est largement inférieure au prix moyen. Ainsi, si le BR est de 107,50 euros alors que le tarif est de 540 euros, la différence peut représenter une somme colossale pour le patient, une somme égale à 464,75 euros.

Les soins prix en charge par la complémentaire santé

Ainsi, même si vous êtes assuré par la Sécurité Sociale, pour les actes plus graves ou plus complexes, préparez-vous à payer le prix fort, qui peut aller jusqu’à des milliers d’euros. Pas de panique ! Il existe une solution pour se faire rembourser : la mutuelle dentaire. Afin de vous éviter des problèmes financiers à l’improviste, souscrivez une assurance dentaire. Les prises en charge sont plus grandes. À l’évidence, il est tout à fait possible que celle-ci couvre l’intégralité des frais dentaires d’un implant, d’un bridge ou d’une couronne.

Remarque : Pour bénéficier d’un remboursement dentaire plus important, il est impératif de trouver la bonne assurance. Méfiez-vous des pourcentages élevés car ils ne signifient en rien que vous allez profiter d’un remboursement plus avantageux. Il faudrait surtout se référer au tarif de convention et au dépassement honoraire autorisé.

Pour compléter les remboursements de la Sécurité Sociale, les organismes proposent trois formes de remboursement :

  • le remboursement au forfait simple
  • le remboursement basé sur le pourcentage du tarif de convention, avec un forfait par an et par assuré
  • et le remboursement basé sur le pourcentage sur le tarif de convention

Bon à savoir !

Quelle que soit l’entreprise de votre choix, les offres varient toujours d’un établissement à l’autre. Le mode et le montant d’indemnisation sont différents. Pourtant, la formule souscrite déterminera également le montant de la prise en charge. Les formules chères offrent souvent des couvertures plus élevées.

Enfin, nous vous conseillons de faire une petite simulation avant de vous engager. Utilisez un comparateur d’assurance complémentaire pour vous aider à trouver la meilleure affaire.