Une assurance dentaire peut couvrir des frais liés aux soins dentaires (de l’examen périodique aux traitements spécifiques), même si ces derniers sont très élevés. Effectivement, la Sécurité Sociale ne rembourse que 70% des dépenses tout en se basant aux limites. Mais quel est donc l’intérêt de souscrire une assurance dentaire ?

L’assurance dentaire, est-ce obligatoire ?

L’assurance dentaire est une prestation proposée par les mutuelles, en complément de l’assurance santé obligatoire. L’adhésion n’est pas indispensable. C’est un choix personnel et tout le monde peut y cotiser. En effet, elle permet d’éviter de débourser une somme colossale en cas d’imprévu ou d’urgence dentaire. Dans la majorité des cas, elle couvre les soins bucco-dentaires qui ne sont pas ou qui sont partiellement pris en charge par l’assurance santé.

Quels sont les avantages de l’assurance dentaire ?

L’assurance dentaire prend en charge les différents types de prestation ci-dessous, quel que soit la mutuelle de votre choix, à savoir :

  • les soins conservateurs : détartrage ou élimination de la plaque dentaire, soin des caries, traitement du canal radiculaire et extraction des dents
  • les prothèses dentaires : pour remplacer les dents extraites : couronne, bridge, implant, etc.
  • les traitements de parodontie : ils rassemblent les traitements spécialisés l’orthodontie : elle est remboursée aussi bien pour les petits que pour les grands. Il s’agit des appareils dentaires, des plaquettes…

Ainsi, grâce à la mutuelle dentaire, vous pourrez réduire les dépenses liées aux soins dentaires et vous ferez des économies d’une centaine jusqu’à plusieurs  milliers d’euros à l’improviste. D’ailleurs, les membres de la famille sont également pris en charge.

Quelles sont les limites ?

Il existe un plafond annuel de remboursement par personne pour les soins dentaires et pour les soins préventifs. Mais le montant varie selon la complémentaire.

Par ailleurs, le taux de remboursement change selon le type de prestation. Par exemple, l’entreprise rembourse 100% des soins de détartrage et 80% pour les soins des dents cariées. Et pour les autres soins plus conséquents, le taux peut baisser jusqu’à 50%. De ce fait, il est essentiel de lire attentivement les termes du contrat avant de signer et demander au médecin un plan de traitement afin d’éviter les mauvaises surprises. L’assurance pourrait ainsi déterminer d’avance les frais qui seront à sa charge.

Pour traiter votre cas, si le médecin propose plusieurs alternatives, le régime rembourser uniquement le montant correspondant aux honoraires les moins chers.

Enfin, il y a des exclusions qu’il ne faudrait en aucun cas négliger.

Exemple : Pour les soins assurés par les régimes d’assurance obligatoire, pour le remplacement des prothèses perdues ou égarées et les appareils parodontaux pour les enfants de moins de 16 ans, l’assurance dentaire ne rembourse pas.